Return to site

Apprendre... même dans la tempête...

Si je regarde dans mon rétroviseur, vous n’imaginez pas tout ce que ce parcours me demande

de déployer comme force et énergie que je n’imaginais même pas.

Enfin, je suis sûre que vous aussi vous savez tout ce que cela demande....

l’épreuve nous pousse à déployer des trésors intérieurs insoupçonnés.

J’ai envie de commencer par une des compétences sociales que nous apprenons toutes depuis notre naissance. Elles nous aident dans notre vie pour avoir des relations avec les autres, pour trouver notre place et surtout communiquer mais notre chance c’est qu’elles s’apprennent dès notre premier souffle et que nous allons pouvoir les développer jour après jour en grandissant.

Il ne sera pas nécessaire d’avoir du talent, il faudra juste pratiquer même si pour certaines personnes ce sera plus ou moins difficile ou facile mais encore une fois « tout est possible » !

Alors vous vous demandez surement où je veux en venir, parce que vous possédez des compétences certaines même si la liste est longue, en voici certaines comme « l’optimisme », « la discipline »,

« la politesse », « savoir écouter », mais aussi « savoir pardonner », « l’honnêteté »,

« la compassion », « la résilience » ...

mais aujourd’hui j’ai envie de parler de « la patience ».

Mais qu’est ce que la patience ?

C'est une Aptitude à ne pas s’énerver des difficultés, à supporter les défaillances, les erreurs.

Qualité de quelqu’un qui sait attendre avec calme, faire preuve de patience, prendre patience comme perdre patience, prendre quelques choses avec patience.

Revenons au tout début de notre première inspiration, déjà nous nous initions aux premiers instants de cette patience qu’il nous faudra déployer tout au long de notre vie et selon les événements.

Patienter des secondes interminables que l’on pose l’enfant sur sa mère

Patienter parce que maman préparer à manger, travaille, conduit, range…

Patienter à l’arrêt de bus, à la caisse d’un supermarché, à la piscine sur le plongeoir, patienter pour passer son permis, en attendant le week- end, le goûter, les vacances, le retour de son amoureux,

que le rôti soit cuit, en attendant le père Noël… la liste est longue….

Mais il y a aussi nous, qui en plus de tous ces points communs avec tous, nous devons apprendre

la patience au travers de la tempête.

Patienter en salle d’attente, pour les examens, pour les résultats, pour le chirurgien, les traitements

Patienter courageusement en regardant les douleurs droits dans les yeux, parce que le temps est long quand ça fait mal.

Patienter courageusement en attendant de pouvoir conduire à nouveau et d’être enfin autonome,

Patienter mois après mois que les cheveux repoussent millimètre après millimètre,

Patienter courageusement le retour de la mobilité des bras pour ne plus se mettre sur

la pointe des pieds pour attraper un verre sur l’étagère,

Patienter en attendant le moment de la reconstruction,

Patienter courageusement de pouvoir retrouver l’autonomie de la toilette et ne plus

demander à quelqu’un de l’aide

Patienter encore et encore de pouvoir remettre des sous-vêtements féminins, pour enfin

se « ressentir » femme en quittant ces brassières

Patienter courageusement en dormant sur le dos nuit après nuit en espérant

un jour pouvoir se mettre sur le côté...

Patienter jour après jour, être attentive à chaque petit changement, se féliciter de chaque petite victoire alors s’il y a bien un truc qui se force à toi, c’est d’apprendre la patience.

Et c’est à ce moment-là que tu comprends pourquoi le malade se nomme « un patient ».

Parce que le mot patient est dérivé du mot latin "patiens",

qui signifie « celui qui endure » ou « celui qui souffre ».

Je crois que tout est dit… mais dites moi, il parait que la patience est souvent récompensée

Il y a même un proverbe qui dit : « Il faut donner du temps au temps »

ce que l’on peut traduire par il faut être patient et laisser du temps au temps.

Bon, sur ce point, je pense que je vais pouvoir décrocher ma première étoile,

parce que côté patience j’en connais un rayon maintenant.

Mais maintenant je sais aussi que tout est possible…

Spéciale dédicace pour toi Brother ;

« Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé

et le courage de changer ce qui peut l’être,

mais aussi la sagesse de distinguer l’un et l’autre. »

Marc-Aurèle

Et vous, ça vous inspire quoi la patience ?

Racontez nous....

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly